ICCO : révision de ses prévisions de surplus à la baisse pour 2018/2019!


Par agenceecofin.com – Publié le 2019-06-03


En 2018/2019, l’excédent mondial de cacao devrait se chiffrer à 36 000 tonnes, soit 3 000 tonnes de moins qu’estimé précédemment. C’est ce qu’a annoncé l’Organisation mondiale du cacao (Icco) dans un communiqué de presse le 31 mai dernier.

Selon l’organisme intergouvernemental, la production mondiale d’or brun progressera de 35 000 tonnes à 4,83 millions de tonnes. Le continent africain devrait fournir 3,7 millions de tonnes de cacao grâce à une amélioration de la contribution de la Côte d’Ivoire.

La Nation éburnéenne devrait produire 2,2 millions de tonnes de cacao contre 2,15 millions de tonnes, malgré les préoccupations liées aux conditions de sécheresse qui règnent pendant la campagne intermédiaire.

Au Ghana, les perspectives de production tablent désormais sur un volume réduit de 870 000 tonnes en 2018/2019 du fait des conditions climatiques défavorables et de la maladie virale du cacaoyer.

Du côté de l’utilisation, les broyages mondiaux augmenteront à 4,75 millions de tonnes du fait de la forte demande en produits cacaotés et de la faiblesse des prix qui incite les industriels à accroître leurs achats de la matière première. Cette dynamique au niveau des broyages sera essentiellement tirée par l’Asie et l’Océanie (+6%) ainsi que par les Amériques (+4%).

Pour rappel, l’Afrique fournit ¾ du stock mondial de cacao alors que l’Europe transforme près du tiers de la production mondiale.Par agenceecofin.com – Publié le