Trinidad & Tobago : La coopération sud-sud renforce la chaîne de cacao

Les chercheurs et les producteurs de l’industrie du cacao au Pérou, Trinité-et-Tobago et Sainte-Lucie ont échangé leurs expériences productives et commerciales, y compris les approches visant à réduire les niveaux de cadmium dans ce produit

 L’IICA   (institution pour le cacao  du Pérou et de Trinité – et – Tobago) souhaite prendre des mesures pour réduire les niveaux de cadmium dans les plantations et atteindre les normes de qualité supérieure, avec le soutien de l’ IICA.

La représentation de l’Institut interaméricain de coopération pour l’agriculture (IICA) en Haïti a facilité la visite de cette nation de Tommy Fairlie, directeur technique de l’assurance Projet Pérou Cacao, dans le cadre d’une initiative de coopération Sud-Sud soutenu par TechnoServe Pérou .

Le but de la visite de cinq jours était d’envisager des approches pour réduire les niveaux de cadmium dans le cacao trinitarien, partager des expériences réussies péruviennes dans la production et la commercialisation de céréales et visiter la Banque internationale de germoplasme ainsi que les parcelles de recherche cacao du Ministère de l’Agriculture.

« Il y a beaucoup de place pour la collaboration entre les deux pays, en particulier en ce qui concerne la productivité des exploitations agricoles et le développement de chocolat artisanal », a déclaré M. Fairlie.

Les spécialistes du Centre de recherche Cocoa (CRC) de l’Université des Indes occidentales (UWI, pour son sigle en anglais) et d’autres organismes Trinitariens ont participé aux progrès réalisés par la Convention à Trinité-et-Tobago et San Martin au Pérou, pour réduire les niveaux de cadmium dans le cacao. TechnoServe a des activités à San Martin.

Le cadmium est toxique pour les humains sur le fonctionnement métabolique. Il pourrait déclencher des effets négatifs à long terme sur les organes et les os. Il est présent dans le sol, de sorte que les cultures comme celle du cacaoyer l’absorbent.

Contrôler les niveaux de cadmium dans le cacao est essentiel pour maintenir et améliorer les conditions socio-économiques de la chaîne de valeur de l’industrie de chocolats fins de Trinité-et-Tobago, Sainte-Lucie et la Jamaïque.

TechnoServe en collaboration avec le CRC et UWI a été dirigé par Kurt Manrique, spécialiste IICA en matière d’innovation agricole à Trinité-et-Tobago. Il a joué un rôle clé dans la coopération Sud-Sud dans diverses initiatives visant à améliorer la productivité de l’agriculture des Caraïbes.

Les spécialistes péruviens ont également discuté avec les représentants du développement Cocoa Company et Trinidadiens de se rencontrer et d’échanger des expériences sur le chocolat.

En outre, les acteurs Sainte-Lucie qui ont observé le fonctionnement de la plate-forme pour le dialogue multipartite mis au point par l’IICA à Trinité-et-Tobago ont été invités.

Gregg Rawlins, représentant de l’ IICA dans le pays, a déclaré :

la plate – forme offre l’occasion de promouvoir collectivement et de façon transparente une industrie à fort potentiel de croissance à Trinité – et – Tobago et le reste de la région.

TechnoServe possède une vaste expérience dans la culture du cacao au Pérou, où il soutient 20.000 agriculteurs pour améliorer leur productivité et leur accès au marché.