Libéria : Le patron de LACRA parle d’une opportunité d’investissement dans le cacao


Par Judoemue Kollie pour liberianobserver.com – Publié le 2019-11-101


John S. Flomo, directeur général de l’Autorité de réglementation des produits agricoles du Libéria (LACRA), a déclaré que plusieurs investisseurs étrangers s’étaient montrés intéressés par un investissement raisonnable dans le secteur du cacao et du café du pays.

Le Dr. Flomo a récemment révélé cette information à des journalistes à Monrovia lorsqu’il a dévoilé certains développements de son entreprise.

Il a déclaré que c’était lors de sa récente représentation à la cérémonie du Global Cocoa of Excellence Award, à Paris, en France, qu’il avait eu l’occasion de s’entretenir avec des investisseurs, qui avaient exprimé leur intention d’investir dans le secteur du cacao, principalement dans le domaine de la valeur. une addition.

«Lors de mon séjour à Paris, j’ai rencontré des responsables de sociétés de chocolat, propriétaires de grandes entreprises de cacao. Ils sont engagés dans l’achat et la vente ainsi que dans la transformation du cacao dans le monde entier. Ils ont exprimé leur volonté de venir au Libéria et d’investir dans le secteur agricole », a-t-il déclaré.

Selon M. Flomo, le prix du cacao d’excellence est un événement annuel qui rassemble des nations du monde entier afin de présenter un cacao de qualité supérieure.

“Le Libéria a été reconnu lors de la conférence par l’Organisation internationale du cacao (OIC) pour la production d’un cacao de qualité. Mais notre secteur du cacao est toujours confronté à des défis que nous nous efforçons de changer », a-t-il déclaré.

Il a ajouté que le Libéria devait être représenté à la prochaine cérémonie de remise des prix à San Francisco, aux États-Unis, l’année prochaine, où le pays présentera son cacao de qualité supérieure.

« Le directeur exécutif de l’OIC devrait se rendre prochainement au Libéria pour engager le gouvernement et les différents acteurs de la chaîne de valeur du cacao », a-t-il ajouté.

M. Flomo a déclaré que malgré son budget limité en faveur de son entité, son administration avait entrepris de nombreuses réalisations.

«Nous avons pris ce bureau en mauvais état, car le bâtiment n’avait ni fenêtres ni climatisation. Mais actuellement, nous avons procédé à une rénovation en profondeur pour améliorer les différents bureaux », a-t-il déclaré.

Il a ajouté qu’ils ont également travaillé à l’amélioration des différents entrepôts pour stocker les produits à base de cacao dans certains comtés.

M. Flomo a déclaré que son entité envisageait d’aider 300 petits exploitants agricoles dans les régions cacaoyères en fournissant des intrants.

«Nous travaillons pour aider les petits exploitants avec les intrants nécessaires pour renforcer leurs capacités de production.

Les autorités de LACRA estiment qu’avec plus de soutien du gouvernement pour aider les petits exploitants agricoles, le Libéria devrait produire environ 900 tonnes de cacao pour contribuer au produit intérieur brut (PIB) du pays.