Cameroun : la bonne saison des producteurs de cacao


Par ecomatin.net – Publié le 2019-11-27

Avec une nouvelle hausse, le prix du cacao camerounais tourne désormais autour de 1250 FCFA le kilogramme.

Il était déjà à 1220 FCFA depuis le 28 octobre 2019, contre un minimum de 1050 FCFA. Les analystes les plus optimistes projettent même un prix moyen à 1500 FCFA, d’ici le mois de décembre 2019. Les producteurs de cacao au Cameroun semblent donc surfer sur une bonne vague. Selon les données du Système d’information des filières (SIF), les prix bord champs des fèves ont atteint un maximum de 1250 FCFA le kilogramme, le 21 novembre 2019, contre 1220 FCFA depuis le début du mois. Cette hausse de 30 FCFA enregistrée dans les bassins de production du pays survient à la fin de la saison des pluies. Elle annonce une embellie dans les ventes de fin d’année. Ces prix sont le reflet de la croissance de la demande, avec l’arrivée de nouveaux transformateurs dans le pays. Il en est ainsi de Neo Industry, qui a lancé ses activités dans la région de l’Ouest, ou encore d’Atlantic Cocoa, qui prépare le démarrage de ses équipements dans la zone industrielle du port en eau profonde de Kribi, dans la région du Sud, qui ambitionne de broyer près de 40 000 tonnes par an dans l’enceinte du complexe industrialo-portuaire de Kribi.

La forte demande de fèves observée dans les bassins de production du Cameroun, laquelle va s’accentuer au cours des prochaines semaines, selon les experts de la filière cacao, s’explique aussi par l’accès difficile à la région du Sud-Ouest. Cet important bassin de production est en proie en l’insécurité depuis 2016, en raison de la crise anglophone qui sévit dans le pays. Au cours de la dernière campagne, cette situation a d’ailleurs fait perdre à cette région, son leadership dans la production cacaoyère, au profit de celle du Centre. En dépit donc de l’impraticabilité des routes, les acheteurs de cacao au Cameroun se sont donc hâtés dans les bassins de production, pour faire des stocks avant l’arrivée de la saison sèche, d’ici le 15 novembre 2019. Cette période de l’année est généralement marquée par une rude concurrence dans les achats de fèves.

Pour se mettre à l’abri d’une éventuelle flambée du prix des fèves du fait de la forte demande au cours de cette période, les acheteurs, qui ont déjà été très généreux durant toute la saison des pluies en maintenant les prix moyens des fèves au-dessus de la barre de 1000 FCFA le kilogramme, ont de nouveau cassé leur tirelire ces derniers jours.