Matières premières : l’aluminium monte, l’or stagne, le cacao tremble


Par AFP – Publié le 2019-12-23

Le cacao a souffert la semaine dernière et revenait de ses records d’un an et demi atteints mi-novembre. « Le marché est en baisse à l’approche de la principale récolte en Afrique de l’Ouest, qui s’annonce bonne », a rapporté Jack Scoville, analyste au sein de Price Group.
En outre, les incertitudes autour d’une prime spéciale sur le prix du cacao, censée aider à offrir un revenu décent aux producteurs, pesaient également sur les cours. Après des mois de négociations avec la Côte d’Ivoire et le Ghana, une partie des grands négociants mondiaux en cacao et des grands groupes chocolatiers ont accepté fin octobre de payer un supplément de 400 dollars par tonne en sus du prix du marché afin d’accroître les revenus perçus par les producteurs.

L’impact de cette mesure, qui doit prendre effet avec la récolte 2020-2021, « est toujours incertain », a fait remarquer Michaela Kuhl, analyste chez Commerzbank.

D’après elle, certains géants du secteur appliquent déjà cette prime mais en profitent pour négocier plus durement en échange et certains spécialistes estiment que cette règle « pourrait être supprimée après les élections présidentielles dans les deux pays en 2020 », a-t-elle ajouté.

À Londres, la tonne de cacao pour livraison en mars valait 1.749 livres sterling vendredi, contre 1.795 livres sterling le vendredi précédent à la clôture. À New York, la tonne pour livraison en mars valait 2.416 dollars, contre 2.660 dollars sept jours plus tôt.