I.A : Cette start-up utilise la Blockchain pour lutter contre la déforestation en Afrique


Par Lalao Tiana pour afriqueenligne.fr – Publié le 2019-12-26

Chaque année, environ 15 milliards d’arbres sont abattus dans le monde, et à travers l’Afrique, les taux de déforestation ont dépassé la moyenne annuelle mondiale de 0,8 pour cent. Les forêts d’Afrique de l’Ouest et de l’Est, où les efforts de conservation ne correspondent pas aux activités de déforestation, ont subi un déclin presque complet entre les années 1900 et 2017.

Une des raisons à cela est que les personnes vivant dans les zones rurales en Afrique dépendent toujours du bois pour la cuisson des repas.

Apporter une solution à cette crise

Une start-up africaine essaie d’apporter une solution à cette crise de déforestation. Les personnes les plus influentes d’ascendance africaine (MIPAD), un groupe qui œuvre pour combler le fossé entre les Africains de la diaspora et ceux qui vivent sur le continent, veulent que les gens aient des racines en Afrique.

Voici une vidéo en anglais parlant de ce problème en Afrique :

Grâce à une initiative à impact social, le groupe souhaite planter et attribuer plus de 200 millions d’arbres à travers l’Afrique d’ici 2024 avant la fin de la Décennie internationale des Nations Unis pour les personnes de descendance africaine. De n’importe quelle partie du monde, My Roots in Africa Project, permet à quiconque de faire une demande pour qu’un arbre soit nommé, planté ou offert en l’honneur de l’individu ou de quelqu’un qu’il aime.

Planter des arbres à distance

Le MIPAD dit qu’il travaille déjà avec des parcs municipaux et les services forestiers de chaque grande ville africaine pour aider les gens à planter leur arbre à distance. Le groupe mise sur son histoire de connecter les Africains pour les impliquer dans le projet.

Conformément à la déclaration de l’ONU, le MIPAD a identifié des personnes d’ascendance africaine de toutes les régions du monde et a jusqu’à présent honoré environ 500 personnes dans plus de 60 pays.