La Côte d’Ivoire a demandé à la BM de l’aider à éliminer la production illégale de cacao


Par intellivoire.net – Publié le 2020-01-21

La Côte d’Ivoire a demandé à la Banque mondiale de l’aider à éliminer la production illégale de cacao dans les forêts protégées et à réinstaller les agriculteurs , alors qu’elle intensifie ses efforts pour mettre fin à la déforestation et dissuader la production excessive de cacao.

Le premier producteur mondial de cacao a introduit une prime fixe de 400 $ la tonne sur ses ventes de cacao dans le but de lutter contre la pauvreté des agriculteurs, mais veut s’assurer qu’elle n’entraîne pas une production excessive, ce qui pourrait faire baisser les prix mondiaux du cacao.

Elle est également sous pression pour éliminer la déforestation alors que les gouvernements occidentaux tentent de plus en plus de réglementer l’importation de produits liés au changement climatique.

«Si les gens se trouvent dans des forêts classées, nous les retirerons. J’ai (ai) demandé au président de la Banque mondiale de nous aider », a déclaré à Reuters le président ivoirien Alassane Ouattara en marge d’un briefing à Londres.

La Côte d’Ivoire estime qu’environ 40 pour cent de sa production annuelle de cacao d’environ 2 millions de tonnes provient des zones protégées, fournissant des moyens de subsistance à des centaines de milliers d’agriculteurs et à leurs familles.

Deux séries d’expulsions, en 2013 et 2016, ont déplacé des dizaines de milliers d’agriculteurs et leurs dépendants, et ont été critiquées par des groupes de défense des droits humains pour les abus généralisés des forces de sécurité.

Ouattara a déclaré que le président de la Banque mondiale, David Malpass, avait été « assez positif » concernant sa demande.

Si la déforestation se poursuit sans relâche, la Côte d’Ivoire pourrait perdre tout son couvert forestier d’ici 2034, selon les militants écologistes. Le cacao représente 40% des exportations ivoiriennes.

Pour lire plus https://intellivoire.net/la-cote-divoire-a-demande-a-la-bm-de-laider-a-eliminer-la-production-illegale-de-cacao/