Le chocolatier Daniel Mercier a créé un jeu de l’oie… en chocolat pour sensibiliser à la culture du cacao


Par Chloé  Gherardi pour leberry.fr – Publié le 2020-01-26

Le chocolatier Daniel Mercier a créé un jeu de l’oie dont les questions tournent autour du cacao. Les pions sont fabriqués à partir de sa production de cacao au Mexique et au Vanuatu.

C’est en voyant son fils mettre les pièces de son jeu d’échecs à la bouche, que Daniel Mercier a eu l’idée de créer des pions en chocolat. C’était il y a près de vingt ans.

Du cacao cultivé  au Mexique

Depuis, ses filles ont suggéré de nouveaux jeux et les dames, des dominos, le poker et les petits chevaux ont également été commercialisés. « Cela faisait trois à quatre ans que nous n’avions plus fait de jeux, précise le chocolatier. Je cherchais comment utiliser la production des cacaotiers que nous avons au Mexique et au Vanuatu, afin de la mettre en valeur alors, l’an dernier, juste avant Noël, nous avons sorti le Jeu de l’oie, que nous venons de faire rééditer. »

Confectionné dans son atelier de Baugy, le jeu est vendu au Bon marché, à Paris, mais aussi aux Galeries Lafayette et au Printemps, ainsi qu’à Bourges bien sûr, dans la boutique du chocolatier l’Arôme du vieux Bourges, place Gordaine, et à la Fnac.

« Les soixante-deux questions tournent autour du cacao et de  sa production »

Avec des oies en chocolat noir (du Mexique) ou au lait (du Vanuatu), le jeu est un vrai plaisir pour les petits et grands gourmands, mais il a aussi des vertus pédagogiques.

« Les soixante-deux questions tournent autour du cacao et de sa production, précise Daniel Mercier. De l’arbre, jusqu’à la tablette. L’idée est de sensibiliser les gens à la déforestation, l’agroforesterie, l’utilité des abeilles et des rongeurs… »

Très attaché à la matière première qui lui sert à confectionner ses chocolats et à la façon dont elle est produite, Daniel Mercier cherche à la mettre en avant dans son jeu. « Le chocolat est comme le vin, les saveurs sont aussi dues au terroir. » Et que les plus gourmands se rassurent, il est possible de jouer jusqu’à huit parties avant que toutes les oies n’aient été dégustées.